Rechercher

Mon rêve de la Fashion week


(photo : Mathieu Couranadin)

Avant que je ne devienne maquilleuse professionnelle sur tous vos événements, j’étais Gwendoline, une jeune fille qui rêvait beaucoup. La mode et les paillettes me fascinaient comme ils fascinaient beaucoup d’autres petites filles. Quel profond amusement je ressentais à « faire la belle » avec les chaussures à talons de ma mère. Puis quand j’ai grandis, devenue adolescente, j’ai expérimenté par moi-même le maquillage. Puis est venu le temps des séries toutes plus folles les unes que les autres, Desperate Housewife, Sex and The City. Ces séries en plus d’apporter une touche de mode, me donnait l’envie d’être une de ces femmes : fortes et ambitieuses. N’hésitez pas à me dire si vous aussi quand vous étiez jeunes, vous adoriez ces séries ! Et justement, dans ces séries, il y avait un élément qui revenait souvent et rythmait la vie de ses personnages : la Fashion week ! Un événement de portée mondiale, ou toute les plus grandes stars de la mode se retrouve et — il faut bien le dire — cherche à sa montrer ! Et c’est normal, il faut aussi dire que c’est un bonbon à regarder !

Pour être honnête avec vous, je suis déjà allé à une Fashion week. C’était au tout début de mes projets avec « Être Belle avec Gwen », je n’étais pas encore la femme entrepreneuse que je suis devenue entre-temps. Je n’étais pas encore celle qui vous fait des maquillages de mariages, celle qui est votre esthéticienne. En somme, en y repensant, je pense que je n’étais pas encore prête à profiter pleinement de cette ambiance si particulière à la fashion week. Déjà parce que Paris est une ville intimidante quand on ne la connait pas beaucoup, mais aussi parce que ce milieu en lui même peut se révéler très intimidant quand on y est pour de vrai. Il y a en effet de quoi se sentir un peu dépassée quand on assiste à autant de défilés, avec autant de foules.


Et j’ai une nouvelle à vous annoncer … je suis parti pour la fashion week de Paris qui se tenait du 26/09 au 04/10 ! C’est fou, parce que aujourd’hui, j’y vais avec moins d’appréhension que la première fois. J’y vais, armée de mes célèbres pinceaux. Je vous écrits ce message juste avant que je parte, donc je ferais peut-être un autre billet pour raconter tout ça, mais en attendant, je voulais quand même vous raconter mon histoire de la jeune fille rêveuse à la femme entrepreneuse qui le réalise ! C’est peut-être un peu romantique, mais ça fait du bien de se le dire.


A moi la Fashion week,

A moi les défilés,

Et tout ça, armée de mes pinceaux.

90 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout